Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal

Règles sur les déplacements visant les députés

​Le Code régissant les conflits d’intérêts des députés permet aux députés qui ne sont pas ministres ou secrétaires parlementaires d’accepter, pour eux-mêmes et leurs invités, des déplacements parrainés liés à leur charge de député.

On appelle « déplacements parrainés » les déplacements dont les coûts dépassent 200 $ et qui ne sont pas entièrement pris en charge par le Trésor, par le député ou son parti, ou encore par une association parlementaire reconnue par la Chambre des communes.

Les déplacements parrainés ne sont pas considérés comme des cadeaux aux termes du Code et sont donc exclus de la règle sur les cadeaux, qui interdit aux députés d’accepter des cadeaux dont on pourrait raisonnablement penser qu’ils ont été offerts pour influencer le député dans l’exercice de sa charge de député.

Les députés doivent déposer auprès du commissaire une déclaration faisant état du déplacement, dans les soixante jours qui suivent la fin de tout déplacement parrainé.

Le commissaire aux conflits d'intérêts et à l'éthique est tenu de préparer une liste des voyages parrainés qu’ont effectués les députés et de soumettre cette liste au Président de la Chambre des communes, au 31 mars de chaque année. Les déplacements parrainés sont également affichés dans le registre public.

Les déplacements parrainés sont régis par l’article 15 du Code, qui remplace ainsi l’article 22 du Règlement de la Chambre des communes. L'article 22 est entré en vigueur en février 1986 et stipulait que ces déplacements devaient être inscrits au registre public maintenu par le greffier de la Chambre des communes.


Date de modification :